Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / L'Agora

Une cause perdue… Vraiment ?

 Imprimer   Envoyer 
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau
Mercredi le 1 novembre 2023      

Crédit photo: Depositphotos.com

Dans l'enthousiasme des discours suivants l'exercice o combien distrayant de Paul St-Pierre Plamondon sur le budget de l'an 1, les souverainistes se sont empressés de commencer une campagne référendaire malgré l'absence d'intérêt de la population du Québec qui est plus en cheville avec ses fins de mois qu'avec le pays à venir. Parmi les plus enthousiastes, il y a l'ineffable Mathieu Bock-Côté, le chroniqueur à la pensée conservatrice et étroitement nationaliste pour ne pas dire nationaleux. En fait, il est le leader incontesté de la frange des rhéteurs nationaleux dont je vous ai souvent parlé.

Mathieu Bock Côté récidive une fois de plus. Après avoir déclaré du haut de sa chaire que le Parti libéral du Québec n'était plus qu'une pâle copie du parti égalité d'une autre époque, il vient de conclure dans l'une de ses chroniques que, et je le cite : « les fédéralistes angoissent ouvertement... Leur cause est indéfendable, à tout le moins pour le Québec francophone. » Ses arguments qui fondent cette conviction sont à l'avenant : la dynamique démographique qui annonce l'effacement du Québec, le peuple québécois (en fait, qui est le peuple québécois pour Bock-Côté ?) est condamné au Canada à sa dissolution. Il en a aussi contre ces communautés issues de l'immigration qu'il accuse de refuser de s'intégrer à la communauté francophone. En fait, pour Bock-Côté, un Québec idéal c'est 6 millions de Québécoises et de Québécois issus de l'hérédité française. Les anglophones, les Irlandais, les Écossais et toutes les autres communautés ne sont pas comptés parmi les braves sur lesquels on pourra construire le pays du Québec à venir, car ils sont inféodés au pouvoir d'Ottawa qui ne vise qu'à enfermer le Québec dans la dépendance et la misère.

Fort en café, ne trouvez-vous pas ? Le Canada, quoi que l'on puisse penser de ses politiques en matière d'immigration, de gestion de ses finances ou encore de ses politiques en matière de langue et de culture, est un grand pays qui mérite plus de considération que la caricature que veut bien en faire le chef des nationaleux, Mathieu Bock-Côté. Rappelons-nous ensemble ce qu'est le Canada.

|banniere-article|

Le Canada et le Québec, une histoire commune

Il faut en tout premier lieu que le Canada ce soit aussi nous les francophones. Les origines du Canada sont liées à nos ancêtres français. L'histoire des origines françaises du Canada remonte au début du 16e siècle. Jacques Cartier explore le golfe du Saint-Laurent et revendique la région au nom du roi de France en 1534. Faisant fi du droit de propriété des Premières Nations qui occupent déjà le territoire. C'est le début de la colonisation des Premières Nations et du Canada et nos ancêtres y sont intimement liés, quoi que puissent en dire aujourd'hui les tenants d'un Québec souverain qui ont toujours eu d'excellentes relations avec les Premiers Peuples. C'est en 1541 et 1542 que la tentative de création de la première colonie française en Amérique du Nord, Charlebourg-Royal échouera lamentablement. Il faudra attendre l'année 1603, année où Samuel de Champlain explorera la région du Saint-Laurent pour qu'une nouvelle initiative heureuse de spoliation des terres autochtone soit conclue par un succès. C'est en 1608 que sera fondée la Ville de Québec, premier établissement permanent de la présence française en Amérique du Nord. Il est vrai que Samuel de Champlain a réussi à forger des alliances avec les tribus locales d'Autochtone et a combattu les Iroquois à leurs côtés. Au 17e siècle, on assiste au développement de la traite des fourrures, de la création de forts et de postes de traite en expansion vers les Grands Lacs et le bassin du Mississippi. C'est ce qui explique que nous retrouvons beaucoup de descendants francophones aux États-Unis dans la région de Détroit par exemple.

Le début de la fin pour la présence française en Amérique du Nord prend appui sur les conflits répétés entre les Français et leurs alliés algonquiens contre la confédération iroquoise. De 1756 à 1763, un conflit mondial se termine par la défaite de la France et le traité de Paris de 1763 qui cède la Nouvelle-France à la Grande-Bretagne. Ce sera alors le début de la résistance des Français d'ici contre le pouvoir colonial britannique.

De nombreuses luttes pour notre langue et pour notre religion parsemées de la guerre des patriotes en 1837-1838 ont mené à la création du Canada actuel. En dépit des efforts des Anglais pour extirper notre culture française, l'héritage français persiste, particulièrement au Québec où le français reste la langue principale et la culture québécoise conserve des influences françaises fortes. Les Acadiens, descendants des colons français installés dans les Maritimes, ont également préservé leur langue et leur culture. En résumé, les origines françaises du Canada ont joué un rôle crucial dans la formation de l'identité et de l'histoire du pays, laissant une empreinte culturelle indélébile qui continue d'influencer le Canada jusqu'à aujourd'hui.

Le Canada, ce n'est pas le goulag...

Disons-le franchement, le Canada comme toutes les démocraties occidentales en 2023 traverse une période de turbulences et de crises successives. La question nationale québécoise quasi absente en ce moment du radar politique ne fera qu'ajouter aux difficultés de notre vivre ensemble. Je crois fermement que le fédéralisme est le meilleur système politique d'avenir pour les démocraties qui avec la mixité plus grande des populations peut représenter la planche de salut des démocraties. Je ne pense pas au fédéralisme canadien actuel, mais à un fédéralisme refondu de fond en comble à l'aune de la reconnaissance des droits collectifs et nationaux des différentes communautés présentes au Canada. Un fédéralisme asymétrique où le pouvoir colonial d'hier sera dépossédé de ses attributs qui fondent le racisme systémique présent chez nous envers les personnes racisées et les nations autochtones, acadienne et québécoise d'origine française. Je sais que nous sommes loin de là. La coupe est loin de nos lèvres, mais je préfère mille fois mettre nos énergies à réformer le Canada qu'à combattre pour un pays illusoire, le fantasme des baby-boomers.

Il faut se rappeler que le Canada ce n'est pas le goulag comme l'avait si bien dit l'ex-premier ministre du Québec, René Lévesque. Au Contraire, le Canada offre plusieurs atouts pour le Québec, contribuant à son développement économique, culturel et social.

D'abord, le Canada possède une économie stable et diversifiée, offrant au Québec un environnement propice à la croissance économique. Le Québec bénéficie également de l'accès aux marchés canadiens et internationaux grâce aux accords commerciaux signés par le Canada notamment le traité de libre-échange avec les États-Unis et celui avec l'Europe. Nous pouvons aussi compter, même si celui-ci a mauvaise presse en ce temps de négociation avec le secteur public, d'un système éducatif de haute qualité, financé en partie par les ressources fédérales. Les universités québécoises jouissent d'une excellente réputation à l'échelle nationale et internationale. Il ne faudrait pas oublier le système de santé même si les contributions fédérales ne sont pas à la hauteur en ce moment garantit un accès aux services médicaux pour tous les citoyens, y compris les Québécois.

Bien que le Québec ait sa propre identité culturelle et linguistique, le Canada reconnaît le bilinguisme et promeut la diversité culturelle. Le français est l'une des deux langues officielles du Canada, ce qui favorise la préservation et le développement de la langue française au Québec.

Il faut aussi noter que le Canada est reconnu pour sa stabilité politique, ce qui contribue à un environnement sécuritaire et prévisible pour les habitants du Québec. Le Canada est engagé dans la protection de l'environnement et le développement durable, ce qui est en ligne avec les valeurs de nombreux Québécois. Il faut reconnaître aussi que l'appartenance du Québec au Canada lui permet de participer à divers forums et organisations internationales, contribuant ainsi à son rayonnement sur la scène mondiale. Enfin, le Québec jouit d'une qualité de vie élevée, soutenue par les services publics, la stabilité économique et sociale, et la sécurité offerte par le Canada.

En somme, le Québec tire de nombreux avantages de son appartenance au Canada, contribuant à son développement et à la prospérité de ses habitants. C'est pourquoi je suis convaincu que la défense vigoureuse de ce pays qui est le nôtre n'est pas une cause perdue... Vraiment !



  A LIRE AUSSI ...

Un constat d’échec

Mercredi le 15 mai 2024      
Un constat d’échec
L’infantilisme de la gauche québécoise

Mercredi le 8 mai 2024      
L’infantilisme de la gauche québécoise
Se raconter des histoires…

Mercredi le 1 mai 2024      
Se raconter des histoires…
NOS RECOMMANDATIONS
La programmation du festival Sherblues & Folk 2024 est dévoilée!

Mercredi le 15 mai 2024      
La programmation du festival Sherblues & Folk 2024 est dévoilée!
Un constat d’échec

Mercredi le 15 mai 2024      
Un constat d’échec
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans

Mardi le 21 mai 2024      
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 mai 2024
L’histoire en débats

François Fouquet
Mardi, 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire

La programmation du festival Sherblues & Folk 2024 est dévoilée! Par Julie Meese Mercredi, 15 mai 2024
La programmation du festival Sherblues & Folk 2024 est dévoilée!
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc Par Daniel Campeau Jeudi, 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans Par Julie Meese Mardi, 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous