Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / L'Agora

Projet Legault : un Québec d’innovations

 Imprimer   Envoyer 

Il faut reconnaître le courage et l'audace de François Legault. Il vient de publier un livre intitulé : Cap sur un Québec gagnant, Le Projet Saint-Laurent chez Boréal.

Ce n'est pas tous les politiciens qui oseraient publier un tel programme et risquer de voir ses adversaires le piller ou encore démoniser l'une ou l'autre des idées qui y sont émises. Le livre de François Legault est rafraîchissant, intéressant et se lit comme un roman.

Nous ne sommes pas un gros hôpital

Ce n'est pas tous les jours qu'un des acteurs politiques importants de notre assemblée nationale du Québec parle du Québec avec tant de ferveur et d'espoir. À la lecture de ce livre, on ne se sent plus soudainement un gros hôpital à la salle d'urgence qui déborde, une salle d'audience d'une commission d'enquête ou encore une faculté de sciences humaines dissertant sur le sens de l'ostentation du voile de la laïcité. Non avec François Legault, on a envie de retrousser ses manches et de bâtir le Québec de demain pour nos enfants et nos petits-enfants. Par exemple, je l'ai entendu dire qu'il avait trop de fierté pour continuer en tant que Québécois à recevoir 8 milliards de dollars par année en péréquation du gouvernement fédéral et qu'il voulait voir le Québec se transformer en lieu de création de richesse.

La vallée de l'innovation

Pour réaliser son projet Saint-Laurent, monsieur Legault nous propose de fonder la vallée de l'innovation en misant sur les zones de technologie qui existent déjà regroupés dans Zones QI pour Zones Québec innovations qui regroupent des lieux aussi variés que le Parc Technologique de ville Saint-Laurent, le parc technologique de l'Université de Sherbrooke, le parc scientifique de Québec et de Lévis et le centre de recherche à Rimouski ainsi que le parc de Laval Technopole. Miser sur l'éducation, la recherche, l'entrepreneurship et l'innovation c'est proposer aux Québécois de se donner une économie nouvelle à valeur ajoutée qui sied bien au 21e siècle.

Un fleuve revigoré et des rives décontaminées

François Legault propose aussi de décontaminer le fleuve et ses rives. Il faut comprendre que cette idée qui semble tomber de nulle part prend pleinement son sens dans son désir de créer un Québec avec des milieux de vie de qualité pour attirer les chercheurs et les entreprises à valeur ajoutée comme ces entreprises pleines de jeunes femmes et hommes à Montréal, Québec et Sherbrooke qui travaillent dans la conception de logiciels. François Legault ne s'arrête pas en chemin, il veut faire de ces milieux de vie autant d'attractions touristiques et propose même que les règlementations notamment en matière de pêcheries permettent aux gens de Gaspé de servir de la morue fraîche à leurs visiteurs. Il souhaite même le retour du cabotage sur le fleuve pour le transport des marchandises afin d'alléger le fardeau de nos routes et de notre infrastructure routière tout en améliorant notre performance en matière de réduction de gaz à effet de serre.

Une voix forte pour Montréal

Monsieur Legault n'oublie pas Montréal. Il a un projet pour les terrains désaffectés de l'est de Montréal, le projet Bonaventure et la vocation récréotouristique du stade olympique. Il y a longtemps qu'un politicien québécois n'a pas parlé aussi éloquemment de Montréal et qui a affirmé avec clarté que si Montréal va, le Québec va. Le contraire est malheureusement vrai et en ce moment Montréal ne va pas bien avec ses cônes oranges et ses histoires de collusion et de corruption à ne plus finir. François Legault qui n'a rien à gagner en terme de votes à Montréal tellement cette ville est polarisée entre souverainistes et fédéralistes dans une lutte sans merci sur l'identité. Pourtant, il prête une voix forte à ce Montréal de ses plus folles espérances et ce message aurait intérêt à être entendu dans les autres formations politiques qui exercent le pouvoir ou désirent l'exercer.

Qu'est-ce qui cloche avec Legault?

Malgré un discours rafraichissant, un livre sérieux plein de projets et d'espoirs, François Legault ne parvient pas à s'imposer aux Québécoises et aux Québécois comme une alternative sérieuse au gouvernement Marois. Ce n'est pas facile pour lui. Nous avons un homme courageux qui n'a pas hésité à quitter un parti politique pour fonder le sien. Il a repris tout son projet politique à la case de départ. Il a réussi à coaliser sa jeune formation politique avec l'ADQ qui n'avait plus d'avenir depuis le départ de son chef fondateur et spécialiste de la clip du huit secondes, Mario Dumont. De l'audace aussi en publiant son programme politique dans un livre et le livrer en pâture aux journalistes et à ses adversaires politiques.

Pas d'amour perdu entre Legault et le Québec

De l'audace, du courage, mais pas d'amour perdu avec les Québécois. Pourtant, M. Legault est un homme qui a réussi à s'élever de sa condition et à devenir indépendant de fortune. Il a fait preuve d'un réel engagement pour le Québec puisque cet homme pourrait profiter de sa fortune personnelle et avoir une vie beaucoup plus palpitante que celle qu'il s'offre en ce moment en débattant de signes ostentatoires et de « pastagate ». Monsieur Legault offre ses services aux Québécoises et aux Québécois et c'est un homme honnête avec beaucoup de convictions et d'amour pour cette « province comme les autres du Canada » qu'il voyait comme un pays pendant son séjour au parti québécois. Pays ou province, la question n'est plus là pour monsieur Legault. Seule compte notre capacité à créer chez nous de la richesse par l'éducation et l'innovation, voilà le projet Legault pour le Québec.

Plus d'idées et moins de petite politique

Ce qui cloche avec monsieur Legault c'est qu'il tente beaucoup de choses pour se faire élire et qu'il s'adonne trop souvent à ce que nous pouvons appeler de la petite politique. L'affaire Duscheneau-Boisclair est un bon exemple où monsieur Legault a gaspillé de sa précieuse crédibilité pour un événement ponctuel et partisan qui n'avait pour but que de faire la une du journal du lendemain. Monsieur Legault a aussi pêché par un discours démagogique sur l'abolition des commissions scolaires. S'il était vraiment une voix forte pour Montréal pourquoi n'a-t-il pas dénoncé le projet de charte Marois qui est clairement un boulet pour une ville de Montréal locomotive de l'économie du Québec? Monsieur Legault, si vous voulez un avenir politique au Québec, défendez fermement vos idées contenues dans votre livre, libérez-vous de vos propos démagogues et soyez clair sur l'avenir du Québec. Vous ne pouvez pas faire l'économie d'immenses débats constitutionnels avec le Canada si vous voulez réaliser le projet Saint-Laurent. C'est bien simple pour réaliser ce projet comme l'a noté Jean-Robert Sansfaçon dans le Devoir du 25 octobre dernier : c'est un pays qui vous attend à la fin de votre itinéraire. Pourquoi ne pas le dire que vous voulez faire du Québec un pays? Ça serait plus simple pour vous et plus intelligible pour nous.

Tweet de la semaine : « la vertu des femmes est la plus belle invention des hommes. Ninon de Lenclos » dans Bernard Pivot, Les tweets sont des chats, Paris, Albin Michel, 2013, p.71.

Pour commentaires : dnadeauestrieplus@gmail.com


  A LIRE AUSSI ...

Un constat d’échec

Mercredi le 15 mai 2024      
Un constat d’échec
L’infantilisme de la gauche québécoise

Mercredi le 8 mai 2024      
L’infantilisme de la gauche québécoise
Les maudits gauchistes

Mercredi le 24 avril 2024      
Les maudits gauchistes
NOS RECOMMANDATIONS
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc

Jeudi le 16 mai 2024      
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
Un constat d’échec

Mercredi le 15 mai 2024      
Un constat d’échec
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail

Vendredi le 17 mai 2024      
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 15 mai 2024
Un constat d’échec

François Fouquet
Lundi, 13 mai 2024
Puissante candeur de la jonquille

inscription infolettre 600
Un partenariat radiophonique unique entre Sherbrooke et la France Par Julie Meese Mardi, 14 mai 2024
Un partenariat radiophonique unique entre Sherbrooke et la France
Les policiers de Sherbrooke enquêtent sur un incendie d'origine criminelle Par Daniel Campeau Mardi, 14 mai 2024
Les policiers de Sherbrooke enquêtent sur un incendie d'origine criminelle
Grève possible à la Société de transport de Sherbrooke Par Julie Meese Lundi, 13 mai 2024
Grève possible à la Société de transport de Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous