Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Jasons théââââââtre

Les fruits pourris… et les autres

 Imprimer   Envoyer 
Photo : Photo: Eva Bronzini, Pexels.com
Jasons Théââââââtre Par Jasons Théââââââtre
Jeudi le 4 avril 2024      

Il suffit souvent de quelques fruits pourris pour qu'on ait envie de jeter tout le panier dans le bac à compost. Sans comparer les metteurs en scène à des pommes, des fraises ou des ananas, disons que les dérapes d'une poignée d'entre eux ont entaché le milieu et généralisé cette image du despote colérique régnant sur sa troupe comme l'ignoble Henri VIII sur ses malheureuses épouses.

Entre une belle fermeté permettant de faire avancer une production et la tyrannie ayant le potentiel de tuer aspirations, plaisir et carrières, il n'y avait alors qu'un pas que quelques sombres personnages s'empressaient de franchir.

Ces despotes se retrouvaient autant dans les coulisses de certains théâtres qu'à l'opéra, au sein de grands orchestres ou sur les plateaux de cinéma, portant ombrage à la réputation de leurs professions.

Au fil du temps, les tyrans ont été ciblés, les nuances ont été apportées et les réputations se sont rétablies, et ce bien qu'il reste ici et là encore quelques relents de ces abus de pouvoir.

Encore l'été dernier, en Suisse, les éclats répétés du maître polonais Krystian Lupa à l'endroit de l'équipe technique de la Comédie de Genève avaient mené à l'annulation de la pièce Émigrants, au grand désarroi des comédiens et comédiennes qui soutenaient leur metteur en scène, mais au grand soulagement de l'équipe permanente de la Comédie n'ayant aucune envie de subir ses réactions jugées trop violentes.

L'affaire, une première à la Comédie et une rare du genre au théâtre, avait fait grand bruit là-bas, l'institution genevoise, qui finançait en partie la création depuis plus de trois mois, renonçant du même coup aux revenus associés à la présentation de ce qui était annoncé comme le point d'orgues de la saison. Une chose en entraînant souvent une autre, le Festival d'Avignon qui devait recevoir Émigrants ensuite a également déprogrammé la pièce.

Outre Lupa qui avait expliqué son point de vue et présenté quelques excuses par le biais d'une lettre ouverte dans Libération, l'événement avait fait couler pas mal d'encre, entraînant un nouveau débat autour des éclats de colère, l'intimidation, les humiliations, la violence verbale, voire physique, dont usaient encore une poignée de metteurs en scène, maestros et réalisateurs.

On y rapportait les récits de chanteurs giflés, d'orchestres en rébellion, d'acteurs, actrices et artistes de différents milieux refusant certaines collaborations suspectées trop toxiques, tout en soulignant à quel point, au fil des décennies et des mouvements comme Metoo, le paysage artistique s'était assaini.

Et même si le Québec était loin de baigner dans une culture de l'affrontement et de la tyrannie, le milieu a aussi profité de la vague Metoo pour se remettre en question, discuter des rapports au pouvoir et rappeler la tolérance zéro face aux excès.

Il en aura aussi profité, d'ailleurs, pour scruter ses façons de faire et mettre en place, dans chaque organisme et compagnie, différentes politiques assurant désormais à chacun le droit de travailler dans un environnement sain et sécuritaire, la responsabilité également qu'il en soit ainsi.

 

C'est une assez bonne façon de s'assurer de la fraîcheur et du goût de tous les fruits du panier.


  A LIRE AUSSI ...

Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre

Jeudi le 18 avril 2024      
Le trac du printemps… des Ateliers-théâtre
NOS RECOMMANDATIONS
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc

Jeudi le 16 mai 2024      
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail

Vendredi le 17 mai 2024      
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
La programmation du festival Sherblues & Folk 2024 est dévoilée!

Mercredi le 15 mai 2024      
La programmation du festival Sherblues & Folk 2024 est dévoilée!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans Par Julie Meese Mardi, 21 mai 2024
Le Camping de Compton change de propriétaires après 24 ans
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc Par Daniel Campeau Jeudi, 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
La programmation du festival Sherblues & Folk 2024 est dévoilée! Par Julie Meese Mercredi, 15 mai 2024
La programmation du festival Sherblues & Folk 2024 est dévoilée!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous