Société Arts & culture Sports Chroniqueurs Concours Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / L'Agora

ICI Radio-Canada Estrie


Une programmation intéressante et variée
 Imprimer   Envoyer 

Le 5 septembre dernier, j'étais présent à l'activité de lancement de la programmation 2013-2014 de la Société Radio-Canada en compagnie de nombreux leaders et intervenants de notre région.

Nous avons eu droit en primeur à la projection de deux épisodes de la nouvelle émission d'humour de Martin Petit. Cette année encore, Radio-Canada offre à ses auditeurs, tant à la radio qu'à la télé, un menu varié, intéressant et qui peut rejoindre de nombreux intérêts dans la population même si cela est loin d'être parfait.

Des innovations remarquées en Estrie en matière d'information

Chez-nous en Estrie, nous aurons droit à de grandes nouveautés cette année à la radio. La dynamique et resplendissante Marie-Pierre Roy-Carbonneau nous revient après un congé avec une émission matinale d'une heure à la radio « C'est pas trop tôt en Estrie ». Il y a longtemps que nous avons eu chez nous le matin un lieu d'échanges et de réflexions sur ce que nous sommes et sur ce que nous vivons. J'ai écouté plusieurs de ces émissions et si le rythme et le ton actuel se maintiennent, je n'ai aucun doute que cette émission remportera le succès espéré.

Il y a aussi un remodelage de l'émission d'après-midi animé par le rassurant animateur Rejean Blais. Une formule qui a fait ses preuves et qui profite d'une plage horaire encore plus adéquate en passant de 15 h à 16 h. Ces innovations s'additionnent à celles déjà apportées l'an dernier où l'on a ajouté des bulletins d'information la fin de semaine. Il n'ya pas à dire Radio-Canada traite bien les Estriens et les Estriennes en matière d'information. Il est cependant dommage que les auditeurs que nous sommes soient si peu nombreux à syntoniser et à regarder les bulletins d'information et les émissions d'information à Radio-Canada, car les équipes en place livrent un excellent produit et font un travail remarquable pour favoriser notre tissu démocratique et notre vie collective tant politique, économique, culturelle ou sociale.

Les compressions budgétaires à Radio-Canada

Cette réalité positive d'un meilleur produit offert aux Estriennes et aux Estriens ne doit pas cependant occulter le fait que la Société Radio-Canada doit vivre année après année avec des coupes budgétaires qui rendent de plus en plus difficile le travail de ces artisans de notre vie collective. Le débat sur le financement d'un système de télé et radiodiffusion publique demeure encore aujourd'hui à faire. Certes, nous pouvons compter chez nous sur d'excellents médias privés qui font eux aussi de l'excellent travail et nous ne pouvons que nous en réjouir. Néanmoins, ce serait une grave erreur que d'opposer Radio-Canada aux médias privés. Ils n'ont pas la même mission et répondent à des motivations fort différentes. C'est pourquoi il est important de rappeler que Radio-Canada a plus que jamais besoin d'un financement public stable, prévisible et à la hauteur des défis que nous lui demandons de relever.

Notre vie sans Radio-Canada

Si nous y pensons bien, que serait notre vie sans Radio-Canada? Aurions-nous une meilleure couverture de la scène internationale? Quel réseau privé souhaiterait investir les sommes nécessaires pour nous dire ce qui se passe à l'échelle de la planète avec un réseau de correspondants de chez nous? Qui prendrait le temps de former les jeunes journalistes au sein d'un vaste réseau professionnel, indépendant, respectueux de la langue et des gens, doté d'un solide sens de l'éthique et d'une politique journalistique rigoureuse? Quel réseau de nouvelles réserverait l'espace nécessaire à une réflexion articulée, souvent coûteuse à offrir, mais combien essentielle à une information qui se veut une véritable alternative au spectaculaire, à la « peopolisation » de l'actualité, au tape-à-l'œil et au sensationnalisme? Quel mécène voudra payer pour mettre en ondes des émissions d'affaires publiques comme Découverte, Enquête, Second regard, la Semaine verte, 24 heures en 60 minutes ou de radios, telles, la Librairie francophone, Bien dans son assiette, Plus on est de fous, plus on lit!, Les chemins de travers, La sphère, Les années lumière et j'en passe.

Radio-Canada nous coûte neuf sous par jour par citoyen

Radio-Canada nous coûte actuellement neuf cents par jour soit 34 $ par année comparativement à 124 $ par année pour la BBC en Grande-Bretagne ou 77 $ par année pour la télé publique en France. Le gouvernement du Canada doit faire plus et mieux pour la Société Radio-Canada si l'on souhaite que la radio et la télé publique d'ici puissent rendre un produit à la hauteur de nos exigences.

Je pense qu'il est temps que la population prenne la parole et qu'elle se lève pour dire haut et fort à l'actuel gouvernement du Canada et à ceux qui le suivront que nous souhaitons pour le Québec et le Canada, pour l'Acadie, pour les minorités francophones de partout au pays, une société de radiodiffusion et de télédiffusion publique et renforcée dans toutes les régions. Une Société Radio-Canada qui est à la fois un réseau d'information et un incubateur culturel. Un lieu de connaissance et de reconnaissance. Un lieu pour les livres, l'économie, la philosophie, l'histoire, la musique, le théâtre, l'opéra, les grands concerts de musique classique, les sports et les informations locales, nationales et internationales.

Célébrer oui, mais se rappeler...

Innovation, création, ingéniosité, dialogue, partage, connaissance et reconnaissance. Autant de mots-clés de notre vie culturelle et sociale qui doivent se conjuguer avec Radio-Canada. Ici en Estrie nous sommes plutôt bien servis, mais il y a péril en la demeure et il n'est pas inutile de nous le rappeler au moment où nous célébrons la nouvelle programmation de la Société Radio-Canada. Ce que nous tenons pour acquis dans notre vie est, chaque année, fragilisé par des décisions politiques et administratives qui obligent Radio-Canada à faire des acrobaties budgétaires et des choix qui l'éloignent chaque fois un peu plus de sa mission et de la qualité qui fait que nous aimons notre Société Radio-Canada... C'est ce à quoi j'ai pensé l'autre soir lorsque j'ai assisté au lancement de la programmation de Radio-Canada en Estrie et que je voulais partager avec vous aujourd'hui.

Tweet de la semaine

« La vraie réussite c'est d'être jalousée pour ses qualités et admiré pour ses défauts. » - Bernard Pivot, Les tweets sont des chats, Paris, Albin, Michel, 2013, p.99

Commentaires ou suggestions : dnadeauestrieplus@gmail.com


  A LIRE AUSSI ...

Un constat d’échec

Mercredi le 15 mai 2024      
Un constat d’échec
Se raconter des histoires…

Mercredi le 1 mai 2024      
Se raconter des histoires…
L’histoire en débats

Mercredi le 22 mai 2024      
L’histoire en débats
NOS RECOMMANDATIONS
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc

Jeudi le 16 mai 2024      
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail

Vendredi le 17 mai 2024      
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke

Jeudi le 16 mai 2024      
Deux perquisitions sur les rues Alexandre et Léonard à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 mai 2024
L’histoire en débats

François Fouquet
Mardi, 21 mai 2024
Rien de plus important… que le cellulaire

Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc Par Daniel Campeau Jeudi, 16 mai 2024
Le corps retrouvé à Drummondville est bien celui de la résidente de Windsor, Christine Leblanc
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail Par Daniel Campeau Vendredi, 17 mai 2024
À 157 km h dans une zone de 80 km h à Magog pour éviter d’être en retard au travail
La programmation du festival Sherblues & Folk 2024 est dévoilée! Par Julie Meese Mercredi, 15 mai 2024
La programmation du festival Sherblues & Folk 2024 est dévoilée!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2024 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous